Reconnaissance des tétracordes.

Jeu visant à reconnaitre et à jouer sur la guitare les différentes combinaisons de tétracordes issus d’une gamme majeure.

Il s’agit d’un jeu assez proche de celui du « Ninja ».

Comment ça marche?

1. Les limites

a) Avant tout, je choisis d’utiliser un nombre limité de possibilités, à savoir :

– Uniquement les tétracordes majeur, mineur, lydien et phrygien (soit 4).

– Le sens de la phrase est ascendant ou descendant (soit 2 directions).

On a donc le choix entre 8 possibilités maximum.

Bien que cet exercice se pratique de préférence sur l’instrument, il peut tout aussi bien se réaliser en chantant.

b) Pour ce qui est de la guitare, il y a au moins 2 façons de mettre cet exercice en pratique :

– Horizontalement, j’utilise un nombre limité de cordes sur lesquelles je réalise l’exercice.

– Verticalement, je joue le plus possible en position.

2. Les consignes

Dans mon exemple, je choisis de jouer horizontalement, uniquement sur la 1ère corde (celle de MI aigu).

1. Je choisis une note de départ que je définis clairement (nom et registre : ici la note LA sur la 1ère corde, 5ème case).

2. Le premier exemple est joué, soit 4 notes correspondant à un des 4 tétracordes possibles.

Il peut être joué en version ascendante ou descendante.

3. La mesure est en 6/4 (temps par mesure).

4. Le rythme est toujours le même (pour l’instant), soit 3 noires suivies d’une blanche pointée.

5. La mesure qui suit la première donnée est vide. C’est le temps dont vous disposez pour rejouer

correctement ce qui vient d’être énoncé.

6. La donnée suivante (le tétracorde suivant) est ensuite joué en commençant sur la dernière note de

la donnée précédente, et ainsi de suite.

7. Le tempo de l’enregistrement est de 100 à la noire.

 GOOD LUCK

Cliquer ci-dessous pour écouter le mp3

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.