Le top 5 des méthodes de guitare jazz

Le top 5 des méthodes de guitare jazz!

La méthode parfaite n’existe pas, et il est clairement impossible qu’une seule puisse réponde à toutes nos questions.
Le choix de ces 5 méthodes n’est pas le fruit du hasard, il s’agit d’ouvrages didactiques que je connais bien pour y avoir consacré pas mal de temps.
Chacun comporte ses points forts et ses points faibles, c’est ce que je vais m’efforcer de mettre en évidence dans cet article. Au niveau stylistique, j’aborde essentiellement les méthodes orientées jazz, même si les concepts développés sont tout à fait transposables dans un autre style.
Je ne résiste pas à la tentation de vous soumettre une petite citation (d’un copain contrebassiste assez connu) : « Je n’ai jamais rien appris dans un bouquin, mais toujours en situation ».
Ce genre de propos est évidemment sujet à caution, loin de moi l’idée de m’accorder avec ce type d’affirmation qui, si elle est peut-être valable dans certains cas, est loin d’être généralisable!
Donc oui, évidemment que l’on peut apprendre plein de choses intéressantes dans des méthodes. Mais cela ne suffit pas, il faut se mettre en situation, tester, jouer en live, expérimenter, se tromper, se corriger, varier les approches, échanger avec d’autres… Je vous conseille encore vivement de suivre des cours avec une vraie personne, car jusqu’à ce jour rien ne remplace le contact direct avec un professeur! Lui seul sera à même de vous aiguiller correctement, ce qui représentera un très sérieux gain de temps.

1. A modern method for guitar, en 3 volumes (William g. Leavitt) : existe avec CD

Voici un monsieur particulièrement prolifique. Je suis vraiment surpris de la quantité, qualité et de la densité des ouvrages qu’il a pu réaliser tout au long de sa carrière. A la limite, c’est à se demander comment il en a eu le temps.
Ici, je n’aborderai évidemment que les 3 volumes consacrés à la guitare.
Bien que datant de la fin des sixties, ces derniers restent néanmoins pour moi toujours d’actualité.
Les sujets abordés sont vastes, ça brasse large, le tout est très bien structuré.
Etudes en solo, duo, études rythmiques, diagrammes d’accords, doigtés de gammes, études techniques, arpèges…
En terme de quantité de matière, je trouve le tout extrêmement fourni.
Le premier volume est « relativement » léger sur ce plan, les autres volumes sont progressivement de plus en plus riches (surtout le 3).
Le volume 3 aborde des concepts et des sonorités nettement plus jazz que les 2 précédents.
Dans ce sens, je trouve que les 2 premiers volumes sont assez polyvalents, pas vraiment typés jazz, plutôt généralistes.
Par ailleurs, toute la musique est écrite en notes. D’ailleurs, certains de mes collègues se servent du volume 1 uniquement pour travailler la lecture.
Au niveau de la main gauche, c’est le principe de position qui y est développé tout au long de la progression.
Bien que la matière soit bien structurée, le volume 1 n’est néanmoins pas vraiment adapté pour les débutants (genre : « Je n’ai jamais touché une guitare »).
Parallèlement à ces méthodes, il reste essentiel de travailler le répertoire des standards (ou autre) afin de mettre en application les concepts vus dans les livres.
Petite déception tout de même, très peu de concepts techniques relatifs à la main droite sont présentés. A peut de chose prêt, c’est la technique d’aller retour qui règne en maître.
Le tout est organisé de façon progressive sur le plan de la difficulté d’exécution, même si pour moi il n’y a pas un monde de différence entre la fin du volume 1 et la fin du volume 2.
Au niveau du phraser, il n’y a pas vraiment d’exemples qui sonne très jazz. Il n’y a pas non plus d’analyses de solos, d’exemples d’improvisations, de formules simples sur des cadences…
Beaucoup d’éléments musicaux sont présentés, mais l’auteur n’explique pas vraiment comment les utiliser, du coup à certains endroits, c’est un peu comme un dictionnaire où le matériau musical est présenté de façon brute sans vraiment d’illustrations issues d’enregistrement par exemple.
En résumer, je vous recommande chaudement cette méthode. Elle est plutôt sérieuse, et avant tout destinée aux étudiants animés d’une forte motivation, prêts à se bouger sérieusement pour progresser.
Si vous envisagez la guitare comme une activité annexe parmi d’autres, comme la piscine ou le cinéma, il vaut mieux passer votre chemin.

Pour plus d’infos, cliquer sur le lien suivant :

 A modern method for guitar

2. A chordal concept for jazz guitar (Peter O’Mara) : sans CD

Guitariste talentueux, l’auteur sait visiblement de quoi il parle, et il en connait un rayon au niveau des accords (c’est le sujet).
L’amateur du voicing improbable y trouvera son compte, et le fou de l’harmonie également!
Il y a peu de blabla inutile, mais par contre beaucoup d’exemples représentés en notes et en graphiques (pour les accords).
Loin d’être un vulgaire recueil d’accords, il présente une série de principes organisés de façon cohérente et progressive.
On y trouve, entre autres choses, une série d’exemples d’enchaînements de positions d’accords sur des cadences classiques (II V I majeur et mineur).
Il y a également pas mal d’illustrations intégrées à des compositions et à des standards de jazz.
Pour commencer, il aborde les triades (position fondamentale, renversée, avec tensions), les accords contenant une 7ème (position fondamentale, renversée, avec tensions)…
Ensuite, quelques concepts clés tels que : drops, stables notes, reduced chords, matrix, extensions, quadral harmony, clusters, intervalistic comping, scale skipping, slash chords…
Les illustrations sur base de standards sonnent super et sont très avancées.
Toutes les combinaisons présentées donnent à la notion d’accord une dimension quasi alchimique, j’adore!
Personnellement, je trouve ce bouquin très riche et le contenu est vraiment très intéressant.
En résumer, super bouquin avec une approche très claire des notions abordées qui sont, et je le répète, destinées à des guitaristes avancés.
Absolument inadapté pour les débutants et résolution orienté jazz, il ravira les guitaristes en demande de ressources harmoniques qui font « waw ».

Pour plus d’infos, cliquer sur le lien suivant :

A chordal concept for jazz guitar

3. Guitare improvisation, en 2 volumes (Louis Martinez) : avec CD

Directeur artistique et fondateur du festival Jazz à Sète, Louis Martinez est également un excellent guitariste et pédagogue.
J’ai eu l’occasion de le rencontrer lors d’un de ses concerts au Jacques Pelzer Club, mon impression est qu’il s’agit là d’un très chouette monsieur qui connait à fond son « affaire ».
D’emblée, l’auteur remercie quelques « inconnus » de la guitare (attention humour) tels que : Louis Winsberg, Christian Escoudé, Joe Diorio, Serge Lazarevitch, Sylvain Luc…
Autant d’influences qui à priori tendent à donner  beaucoup de crédit à ce qu’il va présenter.
Les 82 pages du volume 1 traitent des gammes et des arpèges.
Il est très bien documenté et utilise la notation en solfège (incontournable), des graphiques pour les gammes et les accords, mais aussi des tablatures.
Les dimensions essentielles de l’instrument sont présentées :
Techniques main droite et main gauche (aller-retour, liaisons, extensions, saut de cordes, balayage…).
Le matériau de base de la musique (intervalles, gammes, arpèges…).
Bien que l’ouvrage soit très complet, je trouve néanmoins que la matière est présentée de façon assez aride, un peu comme un ensemble de matériaux dans lequel on a plus qu’à se servir.
C’est donc assez théorique et pas très orienté créativité. Je conseille donc d’utiliser ce livre en complément d’un cours d’instrument, de façon à avoir pour objectif la mise en pratique progressive du matériau musical présenté. Néanmoins, il y a quand même quelques exemples dans les dernières pages, mais c’est un peu court et dans ce sens ce premier volume n’est pas à proprement parler une méthode, mais plutôt un recueil de matériau.
Bien qu’il convienne pour un débutant en jazz, il est préférable d’avoir déjà une pratique de la guitare avant de se lancer.
Les 72 pages du second volume traitent des accords et des cadences.
La matière est très bien présentée, de façon logique et structurée, c’est très complet sur le plan théorique.
Il y a pas mal de chouettes « voicing » (nettement plus accessibles que chez Peter O’Mara), ainsi que des exemples de phrases intéressantes.
Concernant ces dernières, il est juste dommage qu’elles ne soient pas également notées en tablatures, ce qui pourrait éventuellement simplifier la vie du lecteur débutant.
La seconde moitié du livre est consacrée à certaines formes classiques du jazz : anatole, le blues. Il y a plusieurs transcriptions et des solos écrits, ce qui permet enfin de concrétiser une partie de la matière vue.
Malgré le titre de l’ouvrage « Guitare improvisation », il y a très peu d’explications des concepts liés à l’improvisation. L’auteur « s’en tire » par une analogie concernant le blues : »Le seul moyen de comprendre le blues et de s’en imprégner, c’est d’en écouter beaucoup et de toutes sortes ».
Encore une fois, je pense que cet ouvrage est conçu pour être utilisé en complément d’un cours d’instrument, lieu où la transmission orale devrait régner en maître.
Utilisés dans ce sens, ces 2 ouvrages constituent une très bonne référence.

Pour plus d’infos, cliquer sur le lien suivant :

Guitare improvisation volume 1

Guitare improvisation volume 2

4. Jazz guitar standards (contribution de plusieurs auteurs/arrangeurs), en 2 volumes : sans CD

Je ne connais vraiment bien que le second volume, mais d’après mes renseignements le premier est de la même trempe.
Il s’agit d’un recueil qui regroupe 22 standards de jazz. Pour chacun d’eux, les auteurs proposent 4 options : la partition comme dans le « real-book », une version mélodie et accords (« chord melody »), une étude présentant un accompagnement (« comping etude »), et un solo écrit.
Tous les arrangements sont présentés en notation standard et sous la forme de tablatures.
L’écriture est soignée, et il faut les prendre comme des études car ils sont en général assez longs et recherchés.
Manifestement écrits par certains des meilleurs arrangeurs et pédagogues, il y a pas mal de belles couleurs harmoniques, de « voicings » vraiment super bien adaptés aux morceaux, voire presque sublimes.
Bref, c’est du grand art!
Techniquement, le niveau requis est assez sérieux, bien que théoriquement ce soit destiné au niveau intermédiaire.
Dommage qu’il n’y ait pas (encore) de volumes adaptés pour le niveau moyen.
Bien que le choix des morceaux soit un peu bateau (Bluesette, But not for me, Embraceable you…), cela est largement compensé par le style d’écriture moderne dans lequel les arrangements sont réalisés.
La listes des arrangeurs ayant réalisés ces harmonisations se trouve d’ailleurs à la fin de l’ouvrage.
Il peut arriver que certains morceaux sont proposés dans d’autres tonalités que l’originale, et ce pour des raisons pratiques typiquement guitaristiques.
Petit regret, il n’y a aucune mention concernant la main droite.
Collection vivement conseillée, permettant de se développer sur plusieurs plans : l’autonomie (le fait d’apprendre à jouer des études seul), le langage jazz (sonorités, couleurs typiques), la maitrise technique (il y a pas mal de TAF dans certain cas), l’harmonie et les accords.

Pour plus d’infos, cliquer sur le lien suivant :

Jazz guitar standards volume 1

Jazz guitar standards volume 2

5. Fusion -Tonal and avant garde music combined in melodic guitar solos (Joe Diorio) : sans CD

Derrière ce titre à rallonge se cache un des plus chouettes recueils de solos écrits que je connaisse.
J’ai passé pas mal de temps à travailler dans ce bouquin, et bien que l’édition ne soit pas spécialement récente, il n’en demeure pas moins une référence.
Joe Diorio est un véritable prodige de la guitare, il a sorti pas mal d’albums et enseigné pendant des années dans plusieurs écoles aux états-unis.
Au passage, sachez que ce vénérable monsieur vient d’atteindre les 80 ans le 6 août dernier, respect!
Préfacé par Ted Greene, l’auteur part du constat suivant : »Dans leur cursus, les élèves guitaristes posent essentiellement les trois mêmes questions ».
Comment improviser sur des changements d’accords, comment jouer de façon libre ou atonale, comment combiner ces différentes approches?
Joe Diorio présente 16 solos de guitare dans les styles classique et moderne, basés sur huit progressions d’accordsclassiques en jazz.
Tout d’abord dans le style be-bop, ensuite plus moderne en utilisant souvent de larges intervalles.
En combinant les 2 approches, l’objectif est d’arriver à créer une fusion des langages (d’où le titre du livre).
Pour en arriver là, l’auteur propose de retirer des fragments de solos (modèles, plans), envisagés comme des blocs de construction, et de les combiner de façon à créer des solos dynamiques.
Dans la préface, il fait encore remarquer que certains passages, par leur difficulté technique, risquent de nous donner du fil à retordre.
Afin de nous aider dans notre progression, Joe Diorio propose  dès lors très justement certaines alternatives au niveau technique : articulation des triolets, « picking suggestions »…
Globalement, je trouve ce bouquin très intéressant, sans avoir l’ambition encyclopédique qui poussent parfois certains auteurs à tenter de couvrir le plus de sujets possibles, un peu à la façon d’un dictionnaire.
Joe Diorio aborde la construction des solos un peu à la manière d’un architecte, l’objectif est clairement pratique et créatif. Vivement conseillé pour les guitaristes déjà aguerris!

Pour plus d’infos, cliquer sur le lien suivant :

Fusion guitar

N’hésitez pas à  me laisser vos commentaires.

Merci.

9 Commentaires

  1. Adrien

    Bonjour,

    Merci pour cet article très intéressant. Pour ma part, j’aime beaucoup la méthode en trois tomes du guitariste de jazz Howard Roberts en collaboration avec le musicologue Garry Hagberg intitulée « Guitar compendium ». Si elle n’est pas uniquement centrée sur le jazz, elle permet de choisir un parcours d’apprentissage à travers la méthode en fonction des intérêts et des objectifs. Certains chapitres vont dès lors être privilégiés à d’autres. Malgré tout, les bémols majeurs que je peux y trouver sont que cela demande un minimum de connaissance (par exemple une lecture des notes) même si, ça et là des passages en tablatures sont écrits. Elle demande aussi des connaissances de base en anglais (pas de traduction à ma connaissance). Enfin, le prix par volume est relativement élevé. Voilà, c’était pour tenter de contribuer au sujet.

  2. Poncelin d'Echevannes

    Bonjour et merci pour ces précieuses informations. Je m’appuie,déjà,sur les deux volumes de Louis Martinez. Concernant la méthode de William g. Leavitt savez-vous si les volumes 2 et 3 ont été traduits en français? Par
    ailleurs,ne parlant pas l’anglais,je ne puis espérer récupérer le « jazz guitar standards »:existerait-il une approche similaire en français?
    Cordialement.

  3. Masterfilgood (Auteur de l'article)

    Bonjour et merci pour votre commentaire. Je ne puis vous dire si tous les volumes de leavitt ont été traduits en Français. Cela dit, les indications an anglais sont généralement courtes et concises, facile à traduire je pense. Il s’agit d’une excellente méthode et je ne connais pas d’équivalent en français. Bien à vous

  4. Gerard Montalat

    Je regrette de ne pas trouver la bible en 4 petits volumes du regretté Pierre Cullaz source intarissable d’informations précieuses techniques et harmoniques pour tous guitaristes de Jazz

  5. Masterfilgood (Auteur de l'article)

    Bonjour et merci pour votre commentaire.

    Comme précisé au début de l’article, je ne mets en avant que des méthodes testées personnellement et sur lesquelles j’ai passé parfois énormément de temps.
    Je ne doute pas que l’approche de Pierre Cullaz soit digne d’un grand intérêt, je ne me trouve juste pas assez légitime pour en parler en connaissance de cause.

    Bien amicalement.

  6. duflot

    ou peut on trouver la guitare methode
    j’en connais une dont vous avez signe la preface avec je crois un cORD
    en couverture
    ce serais si je me souviens bien une methode d’improvisation.
    merci

  7. Masterfilgood (Auteur de l'article)

    Bonjour. Je n’ai à ce jour signé aucune préface d’une méthode de guitare, je ne peux donc pas vous renseigner, désolé. Merci

  8. Tristan

    Bonjour ton lien vers fusion guitar amène vers un ouvrage du même auteur mais avec un autre nom. C’est la même chose ?

    Merci !

  9. Masterfilgood (Auteur de l'article)

    Bonjour. Il s’agit bien du même ouvrage. Belle journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.